ENcome et KBE Energy fusionnent dans l’exploitation et la maintenance solaire

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : KBE Energy)

Le français KBE Energy et l’allemand ENcome Energy Performance GmbH ont annoncé la fusion de leurs activités de maintenance et d’audits de centrales solaires en France. La nouvelle entité opèrera sous le nom d’ENcome Energy Performance France SAS .

Devenir leader sur la maintenance en France

Avec cette opération, ENcome France devient un acteur significatif de l’O&M solaire dans l’Hexagone avec un portefeuille d’actifs d’environ [am4show have=’g1;g2;g4’user_error=’Please_Upgrade’guest_error=’Please_Subscribe’]330 MWc (110 MWc d’ENcome France + 220 MWc de KBE Energy). KBE Energy se consacrera désormais sur la construction et l’exploitation des centrales ainsi que les services liés à la transition énergétique. La maintenance et l’audit technique sortent de son périmètre pour intégrer ENcome France. La nouvelle structure se montre très ambitieuse sur le marché hexagonal et vise pas moins de 1,5 GW d’actifs sous maintenance à l’horizon 2020.

La société s’appuiera sur son large panel de clients, des grandes installations multi-mégawatts détenues par des fonds d’investissement jusqu’aux petites centrales sur toitures exploitées par des agriculteurs, en passant naturellement par les IPP (Solairedirect, Tenergie, Nass & Wind) et les SEM & collectivités locales (Enerlandes). Les détails de l’accord restent confidentiels mais la nouvelle structure sera dirigée conjointement par Andreas Semmel, directeur opérationnel d’ENcome France, et Matthieu Fiocconi, directeur général adjoint de KBE Energy.

Complémentarités

Pourquoi ces deux concurrents ont-ils décidé de fusionner ? Interrogé par GreenUnivers, Matthieu Fiocconi n’y voit que des avantages : « Grâce à cette fusion, nous sommes dorénavant capables de proposer une offre plus complète à nos clients, non seulement en termes de service mais également de couverture géographique ». Plus précisément : « nous apportons notre connaissance approfondie du marché français et ENcome nous apporte son système IT qui permet des services de monitoring 7 jours sur 7 des installations, qui facilite grandement les opérations de maintenance préventive. Sans oublier naturellement toutes les économies d’opérations liées à l’optimisation des déplacements de nos agents », se félicite-t-il

Pour rappel, KBE Energy compte 500 MW d’actifs en exploitation et a construit plus de 250 toitures solaires. La compagnie appartient à Green Services Group, fondé en 2013 par Guy Auger et Jean-François Vaury. Cette holding détient également Greensolver qui se consacre quant à elle uniquement au conseil, à la construction et à l’exploitation de parcs éoliens et solaires, mais pas à la maintenance. De son côté, l’allemand ENcome exploite environ 1 GW d’actifs répartis en Europe et en Australie.[/restrict-content]