Cerro Dominador : le 1er projet PV-CSP d’Amérique Latine

Print Friendly, PDF & Email
Centrale thermodynamique à concentration à Séville. (Crédit : Abengoa)

Le projet Cerro Dominador, comprenant une centrale photovoltaïque (PV) associée à une installation solaire à concentration (CSP), a bouclé son financement et la première étape de construction. Situé dans le désert d’Atacama au Chili, le projet a été repris en 2016 par EIG Global Energy Partners qui a bouclé le financement estimé à 758 M$ (643 M€).

Des banques françaises

Cerro Dominador est équipé d’une centrale PV de 100 MW opérationnelle depuis février 2018, associée à un parc CSP de[am4show have=’g1;g2;g4′ user_error=’Please_Upgrade’guest_error=’Please_Subscribe’] 110 MW dont la construction devrait durer au moins deux ans. Le projet chilien, le premier CSP d’Amérique latine, est détenu par le fonds d’investissement EIG Global Energy Partners. Il a réuni plusieurs banques pour le financement, dont deux françaises Natixis et la Société générale, ainsi que la Deutsche Bank, ABN AMRO, Santander, Commerzbank, BTG Pactual, sans oublier quelques investisseurs institutionnels dont le nom n’a pas été précisé. D’autres investisseurs sont attendus dans les semaines à venir, rapporte PV-Magazine. Un contrat de power purchase agreement (PPA) a été signé pour 15 ans, mais son bénéficiaire demeure inconnu.

Le Chili a installé sur les 3 dernières années quelque 2 000 MW EnR et s’est fixé sous l’ancienne présidence de Michelle Bachelet un objectif ambitieux de 70% d’EnR dans le mix électrique en 2050. De fait, selon l’Acera, l’association chilienne des énergies renouvelables, 100% des centrales électriques actuellement en construction dans le pays andin sont renouvelables, pour des investissements cumulés estimés à près de 7 milliards de dollars (5,9 Mds €). Les grands acteurs français sont présents sur ce marché : Solairedirect, EDF Renewable, Cap Vert Energie ou encore Total via sa filiale Sunpower. [/restrict-content]

Article précédentMéthanisation : Sergies coopère avec des agriculteurs
Article suivantGT Solaire : la DGEC fait une première synthèse