Suez Ventures investit dans Hydrelis

Print Friendly, PDF & Email
copyright Hydrelis

Le fonds d’investissement Suez Ventures prend une participation minoritaire (comme toujours) d’un montant non précisé dans Hydrelis, une société française qui conçoit des disjoncteurs d’eau automatiques. Le fonds corporate de Suez rejoint ainsi les actionnaires historiques que sont CapHorn Invest, Dardel Industries et A Plus Finance, ainsi que le management d’Hydrelis. Suez entend ainsi compléter sa gamme de compteurs d’eau intelligents ON’connect et ses solutions de gestion intelligente de l’eau.

Chaîne en évolution

Avec cette opération, Suez Ventures détient des briques technologiques [am4show have=’g1;g2;g4′ user_error=’Please_Upgrade’ guest_error=’Please_Subscribe’]sur toute la chaîne de l’eau. En amont, avec la prise de participation minoritaire l’année dernière dans Optimatics, une société basée aux Etats-Unis qui a développé une solution digitale offline pour optimiser la conception des réseaux d’eau potable et d’assainissement. Elle complète la solution online Aquadvanced proposée par Suez qui consiste en une gamme de solutions digitales pour augmenter l’efficacité des réseaux. En aval, Hydrelis permet de réduire les risques de défaillances et d’inondations et s’intégrera à l’offre de Suez qui jusque-là ne pouvait aller au-delà des alertes à ses clients. Le groupe, qui alimente 92 millions de personnes en eau potable et 65 millions en services d’assainissement dans le monde, pourra désormais couper à distance ou programmer le disjoncteur en cas de débits anormaux.

Manquerait-il une dernière brique ? « Nous couvrons actuellement l’ensemble de la chaîne mais c’est un secteur très dynamique notamment sur le volet du big data. Des start-up américaines, israéliennes et asiatiques travaillent énormément dessus et il y a fort à parier que de nouvelles offres émergeront prochainement », indique Jean-Luc Ventura, directeur général de Suez Ventures. Le fonds corporate, qui s’est fixé comme rythme 2 à 4 prises de participations par an, pourrait annoncer une deuxième opération dans le courant de l’été.  [/restrict-content]