Stockage : Total Energy Ventures investit dans Ionic Materials

Print Friendly, PDF & Email
(c) Ionic Materials

Total Energy Ventures est entré au capital de Ionic Materials pour un montant non divulgué. La société américaine développe une technologie de stockage batterie à haute densité par polymère solide qu’elle juge plus sûre et plus efficace que les batteries lithium-ion. La major pétrolière, actuellement très active sur le marché, poursuit ainsi sa stratégie de transition énergétique en conservant un modèle intégré de l’amont à l’aval.

Total explore plusieurs pistes

Le groupe, dirigé par Patrick Pouyanné, explique [am4show have=’g1;g2;g4′ user_error=’Please_Upgrade’guest_error=’Please_Subscribe’]regarder de près le secteur du stockage et particulièrement les technologies de batteries », dont le marché pourrait osciller entre 125 GW et 305 GW d’ici 2030, selon Bloomberg New Energy Finance (BNEF). Il ne s’agit pas d’une première pour Total qui, en mai 2016, avait réalisé une OPA de près d’1 Md€ sur Saft, ce qui avait fait grand bruit. Le groupe expliquait alors avoir besoin de la brique technologique du stockage pour la coupler aux énergies renouvelables.

Sur les batteries, le premier investissement de la société de capital développement de Total a eu lieu en 2012 sur EnerVault, une entreprise qui développe une solution dite de batterie à circulation (flow battery). Mais le groupe explore également d’autres pistes à l’image du stockage par air comprimé au travers de la start-up californienne LightSail Energy ou encore la technologie du sodium-ion grâce à Aquion Energy. [/restrict-content]