Scénario 2°C : le déploiement des EnR six fois trop lent [Étude]

Print Friendly, PDF & Email
Crédit : Orsted (ex Dong Energy)

Au rythme actuel, le budget carbone mondial sera épuisé dans vingt ans. En tout cas, celui disponible pour le secteur énergétique si l’on veut limiter le réchauffement climatique à 2°C. C’est le constat dressé ce 17 avril dans un nouveau rapport de l’Irena, l’agence internationale pour les énergies renouvelables (à consulter en fin d’article). Autrement dit, pour respecter l’Accord de Paris, la transition énergétique doit être accélérée. Très nettement accélérée.

70% d’EnR pour l’UE en 2050

Dans ce rapport, l’Irena présente une version mise à jour de son scénario « REmap ». Celui-ci vise à limiter le réchauffement à 2°C avec une probabilité supérieure à 66%, et évalue à quel rythme doivent évoluer la production et la consommation des différents types d’énergie, ainsi que les investissements nécessaires dans chaque secteur.

Résultat ? « Les énergies renouvelables doivent être déployées dans le monde au moins ...