Le Luxembourg établit un cadre réglementaire allégé pour le mini-PV

Print Friendly, PDF & Email
(c) Indielux

Le ministère luxembourgeois des Affaires économiques a confirmé l’allègement des règles pour les mini-installations photovoltaïques tels que les panneaux solaires encastrables sur les balcons. Le but affiché du gouvernement est d’éliminer presque totalement les contraintes administratives et favoriser ainsi l’autoconsommation.

Pas de déclaration ni de taxe

Lors d’une session parlementaire, Étienne Schneider, ministre des Affaires économiques du Luxembourg, a précisé les détails d’une réforme du marché de l’électricité [am4show have=’g1;g2;g4′ user_error=’Please_Upgrade’ guest_error=’Please_Subscribe’]votée le 21 février dernier et qui concernait notamment les mini-installations photovoltaïques. Elle prévoit que ces modules PV seront exemptés de taxes et n’auront pas besoin d’être déclarés aux autorités nationales. Concrètement, il suffira aux particuliers d’acheter ces modules et de les faire installer pour pouvoir les utiliser légalement.

Seule « contrainte », les modules PV devront disposer d’une interface de contrôle pour les éteindre dans les 5 secondes par mesure de sécurité comme le prévoit une directive européenne (2016/631). Sauf les installations d’une capacité inférieure à 800 watts qui en seront exemptées. [/restrict-content]