Eolien : les turbiniers occidentaux maintiennent leurs parts de marché

Print Friendly, PDF & Email
Une éolienne du parc de Thibie et Cheniers (Valorem) © Floréane Marinier

Les mouvements de concentration qui ont agité le secteur de l’éolien ces dernières années semblent avoir porté leurs fruits. C’est en substance le message passé en filigrane par le rapport publié en fin de semaine dernière par Wood Mackenzie Make Consulting sur le top 15 des turbiniers mondiaux (onshore + offshore).

58% du marché mondial pour les Européens 

Selon les données recueillies par le cabinet américain, le nombre d’acteurs se répartit [am4show have=’g1;g2;g4′ user_error=’Please_Upgrade’guest_error=’Please_Subscribe’] également entre occidentaux et chinois (7 pour chacun) avec l’indien Suzlon qui complète le top 15, mais en termes de parts de marché, les acteurs occidentaux prennent le dessus avec 58% du marché mondial contre 29% pour les chinois. Siemens Gamesa Renewables Energy, malgré ses difficultés de gouvernance, est leader du secteur avec 8,8 GW installés en 2017, suivi de Vestas. Goldwind ravit la 3ème place à General Electric, qui devient 4ème du classement.

Goldwind, qui avait pris la 1ère place mondiale en 2015, bénéficie toujours à plein de son marché domestique. En excluant ses ventes chinoises, le groupe tombe à la dernière place du classement avec seulement 1% du marché.

Cette étude conforte dans les grandes lignes celle de Bloomberg New Energy Finance (BNEF), publiée en février dernier. [/restrict-content]