Brésil : EDF EN seul lauréat éolien grâce à un prix record

Print Friendly, PDF & Email
Eoliennes sur le site brésilien d’Areia Branca (Crédit : Voltalia)

Joli coup pour EDF EN au Brésil. L’entreprise, bientôt dirigée par Bruno Bensasson, est le seul lauréat éolien de l’appel d’offres multi-énergies qui s’est déroulé au Brésil mercredi 4 avril avec quatre parcs remportés cumulant 114,4 MW. Au total, l’AO dénommé A-4 a attribué 39 projets d’énergies renouvelables, cumulant 1 025 MW, dont la mise en service est prévue pour 2022.

Prix record de 16,46 €/MWh

Selon les données publiées par la Chambre brésilienne de commercialisation de l’énergie électrique (CCEE), EDF EN a proposé un prix record de [am4show have=’g1;g2;g4′ user_error=’Please_Upgrade’ guest_error=’Please_Subscribe’]67,60 Reals/MWh (16,46 €/MWh), un montant extrêmement bas. Seul Enel a réussi à faire mieux lors de l’appel d’offres de novembre dernier au Mexique : 14,9 €/MWh. C’est donc grâce à ce tarif, le plus bas de la compétition, qu’EDF EN est parvenu à faire une place à ses quatre parcs éoliens, dans un appel d’offres par ailleurs largement dominé par le solaire.

En effet, sur les 39 projets lauréats, 29 sont des installations photovoltaïques totalisant 806,6 MWc pour un prix moyen de 118,07 R/MWh (28,75 €/MWh). Suivent 4 projets hydroélectriques (41,66 MW) et 2 biomasse (61,8 MW) à des prix presque identiques, autour de 198 R/MWh (48,2 €/MWh).

Le retour de la confiance

Cette compétition marque le retour de la confiance dans le marché brésilien secoué par une crise politico-économique qui avait conduit à l’annulation d’appels d’offres à la dernière minute. Les prix extrêmement bas issus de cet AO illustrent la forte concurrence pour obtenir des projets et donc d’une certaine manière l’intérêt retrouvé des investisseurs et développeurs pour l’énorme marché brésilien. A titre de comparaison, le premier appel d’offres post-crise (pour peu que celle-ci soit vraiment terminée) en décembre dernier, s’était traduit par des prix plus élevés : 145,78 R/MWh (35,5 €/MWh) en moyenne.

Autre signe positif pour le Brésil : l’annonce hier par Nordex de la construction d’une nouvelle usine. Dédiée à la fabrication de mâts d’éoliennes, elle aura une capacité de production équivalente à 250 MW. Ce sera la 5ème installation du groupe allemand au Brésil, avec l’objectif de faire passer sa part de marché à 25%, contre 15% aujourd’hui.

Fort de ce succès, Brasilia compte réaliser deux nouveaux AO dès cette année et vise l’installation de 19 GW EnR d’ici 2026.[/restrict-content]