Waga Energy tient ses promesses de développement

Print Friendly, PDF & Email

Le spécialiste de la production de biométhane à partir des déchets enfouis annonce quatre nouvelles unités pour cette année : en mai sur l’installation de stockage des déchets non dangereux (ISDND) de Pavie (Gers) et à l’automne dans trois autres décharges, l’une à Saint-Palais (Cher) gérée par Veolia et deux autres sites de Suez.

Gisement de 1 TWh en tout

Du coup, à la fin de l’année, Waga Energy compte produire l’équivalent de 100 GWh/an de biométhane, c’est-à-dire un quart de l’actuelle production annuelle de biogaz épuré en France. Laquelle il est vrai reste très faible : 408 GWh selon les chiffres livrés par le transporteur GRTGaz en janvier dernier, à comparer à une consommation nationale de gaz de 487 TWh en 2016. Mais le gisement de biométhane en provenance de ces ISDND est loin d’être négligeable : l’Ademe l’a évalué à 2,4 TWh/an en 2023, pour un objectif global de 8 TWh de biométhane toutes origines comprises. Vue par Waga, la filière française représente un potentiel réellement exploitable d’environ ...