Vehicle to grid : les bonnes idées de la Californie

Print Friendly, PDF & Email

Spécialiste de la recharge intelligente des véhicules électriques et des prestations énergétiques associées, en particulier vers les réseaux, eMotorWerks va accentuer ses opérations en Europe, après avoir fait ses armes en Californie. Dans cet état américain, la réglementation a évolué ces dernières années, parfois dans la douleur. Elle autorise aujourd’hui un début de modèle économique dans l’univers du vehicle to grid .

Trois évolutions essentielles

Selon eMotorWerks, cette adaptation préfigure en partie ce qui va se passer en Europe, même si celle-ci reste une addition de « market designs » nationaux : « Ce qui se passe en Californie va se produire partout, du fait de l’arrivée des véhicules électriques, prévoit Vincent Schachter, senior vice president energy services d’eMotorWerks. En Europe, ce sera particulièrement vrai en Allemagne, Grande-Bretagne et France, les trois grands marchés du VE ».

Repère  : Energie, le défi de l’essor du véhicule électrique [Dossier]

Et donc, quelle réglementation va poindre, sachant qu’elle sera déterminante pour déclencher ou freiner les initiatives ? « La Californie a évolué plus vite que tout le monde dans trois domaines : l’agrégation de petites capacités décentralisées, la valeur du MWh effacé, équivalente à celle du MWh produit et ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.