La stratégie biomasse saluée par les énergéticiens, avec réserves

Print Friendly, PDF & Email

Oui à l’option basse de la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) mais interrogations sur les financements. C’est ainsi que les énergéticiens accueillent la stratégie nationale sur la mobilisation de la biomasse , (consultable ci-dessous) qui vient d’être publiée par un arrêté paru au Journal officiel du 16 mars 2018. Car les objectifs de cette feuille de route s’arriment à ceux de la PPE, avec ses scénarios « bas » et « haut ».

Tensions sur la ressource

En vue de mettre en œuvre la PPE, il faut produire plus d’énergies renouvelables. Son volet sur la biomasse implique de mobiliser plus de bois énergie, de résidus de l’agriculture et de l’agroalimentaire, et autres déchets organiques, voués ensuite à la valorisation énergétique. D’où cette stratégie biomasse. Elle livre des recommandations au regard des ressources et des besoins de la France.

L’option basse de la PPE nécessite ...

Article précédentRénovation énergétique : un comité de pilotage, pour quoi faire ?
Article suivantClip-it lève 326 000 € sur le concept du surcyclage ludique