Pour ses scooters électriques, RedE mise sur la batterie amovible

Print Friendly, PDF & Email
© RedE

Les livreurs à scooter électrique pourront désormais changer leurs batteries au lieu de les recharger. C’est le pari du partenariat entre RedE, start-up spécialisée dans les e-scooters pour les professionnels, et Blue Distrib, filiale de Bolloré Logistics. La start-up parisienne fondée en 2015 a travaillé pendant deux ans sur la R&D avant de faire démarrer ses scooters en 2017. « On conçoit et commercialise des scooters électriques pour les professionnels de la livraison : restauration livrée (Sushi Shop, Deliveroo, Frichti…), messageries express (Amazon, Fnac…) et institutionnels (mairies et collectivités) », détaille Valentin Dillenschneider, co-fondateur de RedE. Le service sera facturé à partir de 30€ HT/mois.

Investissement partagé

Contrairement à feu Better Place (dans l’automobile) qui prenait tout en charge, les investissements sont partagés entre les deux partenaires. Les batteries amovibles fournies par Lenovo seront accessibles [am4show have=’g1;g2;g4′ user_error=’Please_Upgrade’ guest_error=’Please_Subscribe’]dans les consignes mises à disposition par Blue Distrib – notamment dans des stations Autolib’. Il sera possible d’y laisser en charge sa batterie et d’en récupérer une autre, grâce à un système de rotation mis en place pendant les heures de trafic restreint. Le livreur pourra aussi récupérer des colis dans ces mêmes consignes.  « Ce gros investissement financier et infrastructures est déjà réalisé en partie par Blue Distrib, sur lequel on vient incrémenter notre service », explique Valentin Dillenschneider. Pour l’instant, 60 d’entre elles sont éparpillées dans la capitale, mais Blue Distrib compte se développer partout en France. Idem pour RedE, déjà présente dans plusieurs autres villes comme Dijon, Strasbourg, Lille, Nancy, Lyon, Grenoble, Besançon ou encore Rouen. Elle compte y accroître son développement en 2018.

RedE a finalisé un premier tour de table de 280 000 € en avril 2017 pour son lancement, avec Pole Capital. La start-up a réalisé un chiffre d’affaires de 350 000 € en 2017 (soit la commercialisation de plus de 100 scooters), pour un effectif de 8 personnes.[/restrict-content]