Comment Paris compte atteindre la neutralité carbone

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Energies Posit’if)

La Ville de Paris a définitivement adopté son nouveau Plan climat air énergie. Initialement présenté en novembre 2017, il a ensuite fait l’objet d’une consultation publique. La Mairie précise avoir reçu plus de 900 contributions. Le document final a été adopté à l’occasion de la séance du Conseil de Paris organisée du 20 au 22 mars. Au-delà des objectifs très ambitieux, l’enjeu porte sur les outils que la Mairie pourrait mettre en place pour accélérer la transition énergétique de la capitale.

45% d’EnR en 2030

Adopté en 2007, puis révisé en 2012, le précédent Plan climat ciblait l’année 2020. Le nouveau se projette à l’horizon 2050 et vise à faire de Paris « une ville neutre en carbone ». Dans la pratique, cette ambition encore très théorique suppose de réduire de 50% la consommation énergétique de la capitale française d’ici 2050, et de consommer 100% d’énergies renouvelables à cette échéance. « Dont 20% de production locale et approvisionné par des réseaux d’électricité, de gaz, de chaleur et de froid 100% renouvelables. »

Le Plan climat prévoit une étape en 2030. À cette date, la Ville veut notamment : réduire de 50% les émissions locales de gaz à effet de serre par rapport à 2004 ; favoriser la réduction de 40% de l’empreinte carbone du territoire par rapport à 2004 ; réduire de 35% la consommation d’énergie sur le territoire par rapport à 2004 ; se doter de 45% d’énergies renouvelables dans la consommation, dont 10% produites localement.

Des objectifs contraignants

Pour y parvenir, la Mairie prévoit plusieurs mesures. Notamment élaborer un...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.