McPhy porté par ses puissants électrolyseurs

FavoriteLoadingAjoutez cet article à vos favoris
Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : McPhy)

Le spécialiste français des électrolyseurs verts voit de plus en plus la vie en rose. Coté sur Euronext, il a détaillé aujourd’hui ses résultats pour 2017. La rentabilité n’est pas encore au rendez-vous (perte nette de 6,7 M€, – 8,2 M€ en 2016), mais l’activité est en croissance de 34% et dépasse la dizaine de millions d’euros. Pour mémoire, ce chiffre d’affaires était inférieur à 4 M€ il y a deux ans et a donc plus que doublé sur la période. « Nous figurons dans le top 3 des spécialistes mondiaux », affirme Pascal Mauberger, président d’une société qui tutoie maintenant le norvégien NEL et le canadien Hydrogenics. 

L’H2 vert au prix du classique…

Le moteur de cette croissance pour le français, qui a réalisé une levée de fonds express de 4,6 M€ en novembre dernier ? Une demande plus affirmée pour des électrolyseurs puissants et compétitifs avec l’H2 conventionnel. Ce qui selon Pascal Mauberger favorise les choix historiques de McPhy, resté par exemple sur la bonne vieille technologie alcaline upgradée par opposition à la membranaire – une technologie que produit un autre français, Areva H2Gen, lui aussi à la recherche de fortes capacités« Nous avons les bons produits, avec la puissance nécessaire. McPhy va d’ailleurs annoncer une nouvelle ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.