Des trains à hydrogène vont-ils rouler en France ?

FavoriteLoadingAjoutez cet article à vos favoris
Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : SNCF)

Après les bus, pourquoi ne pas utiliser l’hydrogène pour alimenter des trains ? C’est l’une des pistes du rapport du Conseil d’orientation des infrastructures, remis le 1er février à Élisabeth Borne, ministre chargée des transports auprès de Nicolas Hulot. Le rapport vise à fixer des priorités d’investissement pour les vingt prochaines années. S’il s’est penché avant tout sur l’avenir des infrastructures ferroviaires et routières, et sur la hiérarchisation des grands projets, le Conseil d’orientation n’a pas oublié le contexte de la transition énergétique, qui « n’est pas une option », formule Philippe Duron, son président. « Une politique d’investissement doit s’inscrire dans la durée et intégrer pleinement l’innovation. » À ce titre, à côté du numérique et de l’intelligence artificielle, une petite place est accordée à l’hydrogène dans le ferroviaire.

L’hydrogène gagne en maturité

Le Conseil propose de...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.