TenneT prévoit 28 Mds€ pour intégrer les EnR allemandes et néerlandaises

Print Friendly, PDF & Email

Le réseau TenneT veut investir 28 Mds€ dans les 10 prochaines années pour épauler la transition énergétique de l’Allemagne et des Pays-Bas. Ce  transporteur d’électricité germano-néerlandais  multiplie les projets, pour l’expansion de son réseau et le renforcement des infrastructures existantes. C’est par exemple le cas de la ligne électrique Doenintchem-Wesel, qui relie les Pays-Bas à l’Allemagne, ou du COBRAcable, un câble marin transporteur [am4show have=’g1;g2;g4′ user_error=’Please_Upgrade’ guest_error=’Please_Subscribe’]d’énergie renouvelable entre le Danemark et les Pays-Bas dont la mise en service est prévue en 2019.

Offshore relié

Autre grand projet : le développement du réseau offshore. L’électricien compte relier les fermes offshores néerlandaises, qui ont une capacité totale de 3,5 GW, avec une prévision d’augmentation de 7 GW entre 2023 et 2030. Un îlot artificiel entre les Pays-Bas et le Royaume-Uni devrait servir d’intermédiaire pour relier les futurs parcs offshores des pays de la mer du Nord. Mais ce gestionnaire de réseau ne jure pas que par les nouvelles lignes  et compte aussi sur d’autres moyens pour intégrer les nouvelles EnR : son directeur Mel Kroon estime ainsi, dans un communiqué, que la flexibilité future sera en partie fournie par les consommateurs, via la production solaire répartie et les batteries, résidentielles ou embarquées dans les véhicules. [/restrict-content]