L’Egypte attribue 1 400 MW de licences éoliennes

Print Friendly, PDF & Email
Le parc de Zaafarana en Egypte (Crédit : Wikipedia)

Les ambitions de l’Egypte en matière d’énergies renouvelables commencent à prendre forme. Le gouvernement a attribué les licences de production de quatre projets éoliens, dont le parc de 250 MW qu’Engie a remporté en octobre dernier. Les acteurs français montent en puissance au pays des pharaons.

Le vent du Golfe de Suez

Le parc éolien de 250 MW sera situé à Ras Ghareb, dans le Golfe de Suez. Il sera construit par le consortium mené par Engie (40%), Toyota Tsusho Corp (40%) et leur partenaire égyptien Orascom Construction. Il sera équipé de 125 turbines Siemens-Gamesa de 2,1 MW chacune. La production sera vendue au travers d’un power purchase agreement (PPA) de 20 ans, signé en fin d’année dernière avec l’Egyptian Electricity Transmission Company. Aucune indication sur le prix n’a fuité.

Parmi les autres lauréats, le ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.