Appels d’offres EnR : les annonces du ministère de la Transition écologique

FavoriteLoadingAjoutez cet article à vos favoris
Print Friendly, PDF & Email
Sébastien Lecornu (DR)

Remplaçant Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, pour prononcer jeudi 8 février le discours de clôture du colloque annuel du Syndicat des énergies renouvelables, Sébastien Lecornu, secrétaire d’État, a promis une Programmation pluriannuelle de l’énergie « sincère » – sous-entendu sans éluder la capacité de production nucléaire et sa trajectoire –, adossée à « une vision industrielle » et dotée de « visibilité pour ceux qui veulent investir ». Il aussi fait une série d’annonces et apporté des précisions sur des sujets très attendus :

1) L’appel d’offres pour le projet éolien offshore au large de Dunkerque sera lancé en mars.

2) Les résultats de la première période de l’appel d’offres éolien, attendus hier, seront en fait présentés la semaine prochaine.

3) Le lancement d’un appel à projets (AAP) technologiques innovants pour les énergies renouvelables – entre autres. Les projets candidats doivent avoir un budget ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.
d’au moins 2 M€. L’AAP est mené par l’Ademe et soutenu par le Programme des investissements d’avenir, avec pour axes la baisse des coûts et la réduction de l’empreinte environnementale. Les dossiers sont à remettre avant le 14 juin.

4) Les résultats de la première session de l’appel d’offres solaire innovant, sur 73 MW ; 50 lauréats ont été choisis, avec un prix moyen de 80,7€/MWh. Les concepts retenus ? Du solaire flottant, des logiciels de prévision de la production, des serres agrivoltaïques, des modules bifaces… GreenUnivers reviendra sur les solutions sélectionnées.

5) Les résultats du 3e round de l’appel d’offres solaire au sol et ombrières CRE 4, de 0,5 à 17 MW ; 508 MW ont été retenus – le volume proposé n’est pas dévoilé par l’administration -, avec 77 lauréats et un prix moyen global de 61,6€/MWh, en baisse de 4% par rapport à celui de la deuxième session.

A noter que le prix moyen des centrales de 5 à 17 MW y ressort à 55,3 €/MWh, c’est-à-dire qu’il ne diminue plus (55,5 €/MWh lors du round 2). Le prix moyen du segment des puissances inférieures à 5 MW n’est pas publié. Les principaux développeurs lauréats font l’objet d’une analyse par le cabinet Finergreen et seront présentés par GreenUnivers. La prochaine période de cet appel d’offres sera close en juin, sur un volume de 720 MW, consécutif à l’augmentation des volumes décidée en décembre.