Vite vu

Print Friendly, PDF & Email

Vendredi 2 février

Au vu de la recrudescence d’arnaques liées à l’autoconsommation, Enerplan prend des mesures contre les « éco-délinquants du solaire » : le syndicat va notamment contacter les propriétaires des sites suspects et alerter les autorités et les associations de consommateurs.

Deux ans après avoir lancé son activité en France, Wpd affiche près de 350 MW de solaire photovoltaïque en cours de développement, dont 20 MW autorisés.

Par un arrêté du 11 janvier publié le 2 février au Journal Officiel, le fournisseur belge d’électricité et de gaz 100% verts Mega Énergie est autorisé à acheter et revendre de l’électricité en France.

Les communautés d’agglomération de Sophia-Antipolis, du Pays de Grasse et de Cannes-Lérins (Alpes-Maritimes) mettront en service la semaine prochaine la première borne de leur réseau de recharge pour véhicules électriques, qui en prévoit 95 à déployer cette année. Le réseau est confié à Citelum et Sodetrel (EDF).

La Pologne vient d’émettre sa deuxième obligation verte souveraine, de 1 Md€ et sur 8,5 ans, souscrite à 23,5 % par des investisseurs français. Varsovie avait réussi un inédit green bond d’État de 750 M€ en décembre 2016 et est maintenant le seul pays à en avoir deux.

Jeudi 1er février

Greensolver et le cabinet d’expertise comptable Premier Monde, qui coopèrent déjà depuis dix ans, s’associent pour former Greensolver Finance. Cette société commune  propose une expertise comptable adaptée aux besoins des propriétaires d’actifs éoliens et solaires et une prise en charge de leur gestion administrative et financière.

Selon une déclaration de Sébastien Lecornu, secrétaire d’État à la transition énergétique, le gouvernement va installer un médiateur national de l’éolien. Il aura pour tâche de  (ré)concilier les points de vue des élus locaux, des citoyens, des porteurs de projet et des préfets.

Le parc éolien de Red Pine (200 MW) au Minnesota (États-Unis) vient d’être mis en service par la filiale US d’EDF Énergies Nouvelles.

Mercredi 31 janvier

OpenAirlines est lauréate du concours international Cleantech Open, qui vient de se dérouler à Los Angeles. La société toulousaine, spécialisée dans les solutions limitant les émissions de CO2 du transport aérien, avait été finaliste de l’édition française de 2017, avec AlterGasoil.

L’opérateur du réseau néerlandais Alliander est à la recherche de nouveaux investisseurs pour sa filiale Allego, spécialisée dans les infrastructures de recharge. Shell, qui a déjà racheté NewMotion en octobre dernier, serait sur les rangs.

Le fournisseur de bornes de recharge rapide DBT a été choisi par la Hongrie pour devenir fournisseur exclusif des chargeurs installés dans le pays, avec un partenaire local. Plus de 300 chargeurs rapides sont prévus dans les 3 ans, dont 100 en 2018. Ils permettent une recharge en moins de 30 minutes pour une puissance de 50 kW.

Mardi 30 janvier

GE Renewable Energy a installé sa première turbine offshore Haliade 150 de 6 MW en Chine, pour  un projet démonstrateur dans la Baie de Xinghua. Deux autres suivront dans les prochains jours.

Siemens Gamesa a réalisé 2,1 Md€ de CA au dernier trimestre 2017. L’entreprise revendique 2,8 GW de commandes, soit une augmentation de 29% en un an avec un quasi-doublement pour les turbines offshore.

E.On a annoncé avoir créé la première solution de stockage d’énergie photovoltaïque sans batterie. Les usagers pourront diriger leur énergie vers le « SolarCloud », un compte virtuel pour le pilotage de la demande d’énergie. E.On compte d’abord lancer cette innovation en Allemagne avant de l’exporter en Italie dans les mois à venir.

Lundi 29 janvier

Cap Vert Énergie Chile, filiale chilienne de Cap Vert Énergie, a clôturé le financement de 11 projets photovoltaïques. Ils représentent une capacité de 33 MW pour un investissement de 37 M$ (29,9 M€).

À l’occasion des Assises européennes de la transition énergétique à Genève, plusieurs fonds d’investissement régionaux (Oser, Cap3RI, Energies Positif…) lancent officiellement l’association « Fonds régionaux pour la transition énergétique ». Objectifs : échanger et surtout favoriser les échanges avec les pouvoirs publics.

L’indice biennal de performance environnementale, publié par l’université américaine de Yale, place la France en 2ème position juste derrière la Suisse. Ce classement, basé sur 24 critères (qualité de l’air, de l’eau…), étudie 180 pays. La France est 15e dans la catégorie « Climat et énergie ».