Le Maroc compte atteindre 42% d’EnR en 2020

Print Friendly, PDF & Email
Crédit : Flickr/ James Handlon

Le Maroc souhaite déployer 1,5 GW d’éolien et de solaire pour atteindre son objectif de 42% d’EnR dans son mix électrique d’ici 2020, dont 28% de solaire et d’éolien et 14% d’hydraulique. Obaid Amrane, membre du conseil d’administration de l’Agence marocaine pour l’énergie durable (Masen), estime qu’il faudra « développer entre 500 et 700 MW environ pour le solaire ». L’agence ...

a aussi un objectif de 2000 MW d’hydraulique en 2020, avec 1770 MW en exploitation. Le royaume, qui vise également 52% d’EnR en 2030, envisage de déployer près de 850 MW de capacité éolienne – 800 MW d’énergie éolienne avaient déjà été installés en 2015. Masen a l’intention de mobiliser 30 Mds$ (environ 24 Mds€) pour financer ses projets EnR. L’agence a émis le premier green bond du Maroc en 2016, afin de financer trois parcs solaires photovoltaïques de 160 MW.

Après l’organisation à Marrakech de la Cop 22 en 2016, le Maroc s’est montré proactif dans le développement des EnR. Le 18 janvier, le pays a reçu deux offres d’Engie et d’EDF EN pour la construction d’un parc solaire de 800 MW. EDF EN a d’ailleurs pris sous son aile le développeur et producteur éolien Futuren, déjà implanté au Maroc. De même, Voltalia s’est renforcé dans le royaume avec son partenariat avec l’opérateur marocain Green of Africa. Aujourd’hui, les énergies renouvelables représentent 26% du mix électrique marocain.