Engie va investir dans le stockage et les microgrids

Print Friendly, PDF & Email
Crédit : Solairedirect

EDF n’est pas le seul énergéticien français à se positionner sur le marché international des micro-réseaux. Engie annonce en effet son intention d’investir dans la société Electro Power Systems (EPS). Côtée sur Euronext et basée à Paris, mais avec son centre de R&D et ses installations industrielles en Italie, EPS est spécialisée dans le stockage d’énergie, les microgrids et les systèmes hybrides hors-réseaux alimentés par des énergies renouvelables.

Une part majoritaire au capital

« À travers cette transaction, les deux entreprises entendent accélérer leur vision d’être leader de la transition énergétique, en se concentrant sur les solutions énergétiques décentralisées », justifie Engie. L’énergéticien veut prendre une part majoritaire « légèrement supérieure à 50% » du capital d’EPS. Il annonce ...

avoir signé un contrat d’acquisition auprès des principaux actionnaires, « notamment 360° Capital Management, Ersel Asset Management SGR et Prima Industrie, les membres du Conseil d’Administration et les membres de l’équipe de direction ». La transaction est prévue au premier trimestre de l’année 2018 au prix de 9,5€ par action.

« EPS est un fournisseur de technologies réputé sur le marché des microgrids, notamment grâce à sa technologie de contrôle innovante et à sa base déjà importante de microgrids, en particulier en Afrique et dans la région Asie-Pacifique », justifie dans un communiqué Shankar Krishnamoorthy, directeur général adjoint d’Engie. Au total, EPS revendique 36 projets de différentes natures dans 21 pays. L’entreprise s’intéresse à la fois aux services de flexibilité pour les réseaux dans les pays développés et à la substitution au diesel dans les économies émergentes. Pour son directeur général Carlalberto Guglielminotti, l’heure est venue de changer de dimension grâce à « l’association de notre plateforme technologique unique avec la présence mondiale d’Engie ».