Vite vu

Print Friendly, PDF & Email

Vendredi 5 janvier

Engie, la compagnie égyptienne de construction Orascom, et les entreprises japonaises Toyota Tsusho et Eurus Energy ont commandé à Siemens-Gamesa 125 turbines pour leur futur parc éolien égyptien. Cette ferme de 262 MW, implantée dans le Golfe de Suez, devrait être construite en 2018 et mise en service fin 2019.

Selon Federica Mogherini, cheffe de la diplomatie européenne, l’Union européenne va prochainement signer des accords de coopération pour un montant de 49 M€ avec Cuba dans les domaines des énergies renouvelables, de l’agriculture durable et de la culture.

Dans une interview au Financial Times, le vice-président de la Commission européenne Valdis Dombrovskis a dévoilé une partie du plan sur la finance verte, qui doit être présenté le 22 mars prochain. Il fera la part belle à la voiture électrique et à l’efficacité énergétique, ainsi qu’à la lutte contre le greenwashing. Il devrait aussi proposer un marché paneuropéen des green bonds.

Jeudi 4 janvier

Elon Musk a annoncé un nouveau report de la production de la « Model 3 ». Les retards repoussent à la fin du deuxième trimestre 2018 son objectif de production de 5.000 voitures électriques par semaine.

L’Égypte envisage de consacrer 5 milliards de livres (environ 234 M€) à la construction d’une centrale éolienne destinée à devenir la plus grande du Moyen-Orient. L’Union européenne, la Banque allemande de développement et l’Agence française de développement participeront au financement du projet, dans le golfe de Suez.

Selon l’association danoise de l’énergie, les éoliennes ont fourni 14 700 GWh en 2017, soit 43,6% de la demande en électricité du pays. Cette part devrait atteindre 50% d’ici 2020.

Mercredi 3 janvier

L’État de New York va lancer deux appels d’offres dans l’éolien offshore, cette année et en 2019, pour installer plus de 800 MW ; un calendrier va être défini pour arriver à une puissance de 2,4 GW en 2030. En complément, l’Etat lance un plan de déploiement de 1,5 GW de capacité de stockage et annonce un investissement de 60 M$ pour commencer, dans des projets pilotes.

Publiée au Journal officiel le 3 janvier, une décision du 27 novembre annule 48 137 600 kWh de certificats d’économies d’énergie de la société nantaise Proecowatt. 

Mardi 2 janvier

Quelque 7 GW éoliens terrestre et marin auraient été installés en Allemagne en 2017, selon la section bavaroise de l’association de l’énergie éolienne du pays, la BWE, contre 5,08 GW en 2016. Un score record repéré par Recharge qui traduit entre autres un afflux de projets autorisés en guichet ouvert donc hors appels d’offres jusqu’en 2016, à construire d’ici fin 2018.

L’arrêté du 29 décembre 2017 paru au JO le 31 décembre définit l’application des certificats d’économies d’énergie (CEE) pour la quatrième période d’obligations (2018-2020). Il modifie notamment la valeur forfaitaire de la part des ventes de fioul aux ménages et aux entreprises du tertiaire, les plafonds de ressources des ménages en précarité énergétique et les modalités de calcul des volumes de CEE pour certains types d’opérations destinés à ces ménages.

Paru au JO le 31 décembre, le décret n° 2017-1848  modifie les conditions de délégation des obligations d’économies d’énergie à un ou plusieurs tiers et porte le plafond alloué aux programmes d’accompagnement à 200 milliards de kWh cumac. Il prévoit un service dématérialisé de dépôt des demandes de certificats d’économies d’énergie.