Vite vu

Print Friendly, PDF & Email

Vendredi 22 décembre

Engie et Crédit Agricole Assurances ont signé un accord afin que Future Energies Investissements Holding (FEIH), leur filiale commune, acquière 500 MW de parcs éoliens et solaires d’Engie d’ici 2018. En tout, FEIH détiendra près d’1,3 GW d’éolien et de solaire, soit le triple de son portefeuille de 2013.

Un arrêté du 18 décembre publié le 22 décembre abroge les programmes mis en place dans le cadre des Certificats d’économies d’énergie terminés ou obsolètes. Le texte entrera en vigueur le 1er janvier.

Nouveau record pour le tarif éolien en Inde : l’enchère la plus basse a atteint le prix de 2,43 roupies (0,032 €) par kWh suite à un appel d’offres de 500 MW au Gujarat, à l’ouest du pays.

Jeudi 21 décembre

Voltalia annonce reporter d’un an les ambitions annoncées en septembre 2016. Les 1000 MW de capacité installée sont désormais visés en 2020 et non en 2019, du fait du retard des enchères au Brésil, selon Voltalia. Idem pour l’objectif de 3 GW exploités. Un Ebitda (variante du résultat d’exploitation) entre 140 à 180 M€ est anticipé pour 2020 contre les 180 M€ en 2019 prévus précédemment. En revanche, cette société cotée en Bourse et qui doit redresser Martifer Solar annonce un « excellent niveau des ventes d’énergie des cinq derniers mois. »

La concertation en cours entre les professionnels et le gouvernement sur le nouveau Plan de rénovation énergétique des bâtiments va être animée et coordonnée par Marjolaine Meynier-Millefert, députée LREM de l’Isère et Alain Maugard, président de Qualibat. Elle se termine fin janvier.

Mercredi 20 décembre

Lors de son audition le 14 décembre par l’Agence française pour la biodiversité, le consortium Engie-EDPR-CDC lauréat du projet éolien offshore de Dieppe-Le-Tréport a proposé entre autres de rehausser les éoliennes, pour limiter les éventuels chocs avec les oiseaux, suspendre la pose des pieux de fondations pendant quatre mois, limiter le largage de métaux lourds dû à la corrosion de ces pieux et faire passer le budget du groupe d’intérêt scientifique chargé du contrôle de ces mesures de 0,65 M€ à 8 M€, selon des explications données par Engie à l’AFP. L’avis conforme de l’AFB serait prévu le 1er février.

Albioma boucle un 4e investissement au Brésil : il va acquérir 60% d’une unité de cogénération bagasse adossée à la sucrerie-distillerie de Jalles Machado, à Goianésia (État du Goiás). L’accord prévoit la rénovation des chaudières existantes et l’installation d’une nouvelle turbine de 25 MW, portant la capacité totale à 65 MW.

Le groupe allemand BayWa’re se renforce dans l’éolien en Italie : il y acquiert Energy Systems Services (ESS), un spécialiste de l’O&M.

Akuo Energy lance la construction d’une deuxième centrale hydroélectrique au fil de l’eau, Aqua Bella (2 MW) en Savoie. Elle est implantée sur l’Arc, un affluent de l’Isère. Les fonds propres ont été apportés par Johes, Vatel Capital et Akuo. Une tranche de 250 000 euros est ouverte au financement participatif via AkuoCoop

Mardi 19 décembre

Voltalia a remporté 64 MW éoliens au Brésil. Acquis dans le cadre des dernières enchères nationales, les deux projets de 32 MW tourneront au nord-est du pays à partir de 2021.

Candidat à l’appel d’offres éolien au large de Dunkerque, Vattenfall annonce s’être associé à deux acteurs « de tout premier plan ». L’énergéticien suédois  veut aussi concourir pour le premier appel d’offres éolien offshore non-subventionné au monde, au large des Pays-Bas.

L’agence indienne de l’énergie solaire a l’intention de lancer un appel d’offres pour la technologie du solaire flottant de pas moins de 10 GW, pendant les trois ans qui viennent, pour des projets qui devront être développés, construits et exploités. Des PPAs avec les énergéticiens locaux du pays seront proposés aux gagnants.

Statkraft vend sa participation de 30% dans le parc éolien offshore de Dudgeon (Royaume-Uni) pour 555 M£ (630 M€) à un consortium mené par le conglomérat public chinois China Resources, présent dans l’énergie via CR Power. Cet accord marque la sortie complète de l’énergéticien norvégien de l’éolien offshore.

Lundi 18 décembre

La Corée du Sud a présenté un nouveau plan ambitieux pour réduire sa dépendance au nucléaire et au charbon. Elle vise désormais 20% d’électricité d’origine renouvelable en 2030, soit 58,5 GW de capacité installée contre 11,3 GW actuellement.

Dans le cadre du programme des Investissements d’Avenir, le gouvernement lance l’appel à projets « Concours d’innovation » pour accompagner et financer les start-up et PME innovantes. L’Ademe va piloter quatre thématiques : transport et mobilité durable ; agriculture innovante ; qualité des écosystèmes terrestres, aquatiques et marins ; EnR, stockage et systèmes énergétiques.

Avant sa généralisation en 2018, le chèque énergie a été expérimenté dans quatre départements. Le bilan montre une très faible utilisation pour des travaux de rénovation thermique. Il préconise de mieux informer les bénéficiaires sur ce volet et de faire le lien avec d’autres dispositifs, comme les primes CEE « coup de pouce ».

Une étude est en cours au ministère de l’Économie et des Finances sur les coûts de renforcement du réseau liés au développement de la voiture électrique.