Au Royaume-Uni, les EnR ont produit plus que le charbon en 2017

Print Friendly, PDF & Email
Parc offshore de Great Yarmouth, au sud-est du
Royaume-Uni © Martin Pettitt, Flickr

2017 a été une année verte pour les Britanniques. Les chiffres de BM Report et de l’université de Sheffield donnent à voir pas moins de treize records de production d’énergie propre. Sur 315 jours, les énergies renouvelables ont produit plus que le charbon. Les parcs éoliens ont généré davantage d’électricité que les centrales à charbon sur 75% de l’année. L’énergie solaire a aussi battu le charbon pendant 180 jours.

Désormais, le charbon fournit ...

moins de 7% de l’électricité du pays. Un résultat positif alors que le gouvernement s’est engagé à fermer les centrales dépourvues de système de capture et stockage du CO2 d’ici à 2025. Néanmoins, plusieurs acteurs pointent la forte dépendance du Royaume-Uni au gaz, qui reste la première source d’énergie.

Plus d’audace ! 

Leader de l’offshore (avec des coûts ayant baissé de 30% en quatre ans), la Grande-Bretagne a multiplié les projets EnR en 2017. Malgré la fin des subventions pour les projets solaires, une centrale a été inaugurée récemment et une autre devrait voir le jour en 2020.

Les défenseurs britanniques des énergies renouvelables attendent désormais plus d’audace du gouvernement. Emma Pinchbeck, directrice exécutive de l’organisme RenewableUK interrogée par The Guardian, a déclaré qu’ « en 2018, le gouvernement devrait faire en sorte que l’éolien terrestre, désormais l’énergie la moins chère pour les consommateurs, soit développé dans de nouvelles régions et convenir d’un accord sectoriel ambitieux avec l’industrie éolienne offshore. » L’année prochaine pourrait ainsi être un « âge d’or pour les énergies renouvelables au Royaume-Uni. »