Résultats AO 50 MW T1 : l’autoconsommation se rapproche de l’autonomie économique

Print Friendly, PDF & Email
Source : Twitter/Solarplicity

Article modifié le 18 décembre 2017 – 

Les 145 projets choisis par l’administration se caractérisent par un effondrement de la prime demandée : 7,90€/MWh, contre 40,8€ lors de la session de 2016, largement remporté par les supermarchés et 19,35 € en mars dernier, sur 20 MW. Ce round indique que l’autoconsommation sur le segment de 100 à 500 KW est en train de s’affranchir des aides publiques. La prochaine compétition se termine le 22 janvier prochain.

Selon l’analyse du cabinet Finergreen (consultable ci-dessous), six développeurs se distinguent particulièrement à l’occasion de la première session de l’appel d’offres pour les projets en autoconsommation dont les résultats globaux ont été dévoilés lundi 11 décembre GreenYellow, filiale de Casino, est vainqueur avec 10,3 MW, devant Urbasolar titulaire de 9 MW dans une compétition qui en proposait 50. Suivent la société héraultaise Helios’R (5,8 MW), EDF ENR Solaire (5,5 MW), Générale du Solaire (5,4 MW) et Helexia (4,3 MW). Les cinq premiers se partagent 70 % de la puissance attribuée et les deux leaders – 38%. Les supermarchés remportent près de la moitié des projets, en l’occurrence 71, selon le décompte de Finergreen. Le groupe Carrefour remporte 31 projets et plus de 15 MW, soit environ 30% du volume total.

  • Consulter ci-dessous l’analyse de Finergreen sur la première période (50 MW) de l’appel d’offres autoconsommation de 450 MW ou ici en PDF :