Projets jamais construits : des chiffres officiels sur les appels d’offres de 2011 et 2013

FavoriteLoadingAjoutez cet article à vos favoris
Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Quadran)

Le ministère de la Transition écologique et solidaire (MTES) publie les taux des mises en service des projets lauréats lors des appels d’offres solaires de 2011 et 2013. Les grandes centrales photovoltaïques conventionnelles (hors solaire thermodynamique et à concentration) obtiennent un taux de concrétisation de 86% pour 2011 et 82% pour 2013.

Des scores plus faibles se dégagent des installations sur bâtiments, avec 65% de mises en service pour la compétition de 2011 et 72% pour celle de 2013. Un résultat que « la multiplicité des projets et les cas de non-réalisation de bâtiments neufs porteurs des installations » explique en partie, selon le MTES. Il ne s’agit pas des taux définitifs, car certains projets bénéficient de délais supplémentaires. 

« CRE 3 » fait sans doute moins bien

Pour sa part, l’étude du cabinet Finergreen, publiée début novembre, sur les projets solaires lauréats de l’appels d’offres dits CRE3 en décembre 2015, situait entre 61% et 76% le taux de projets installés ou en cours de raccordement. Un point définitif sur la concrétisation ou non de ces projets sera ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.