Hydrogène : Auvergne-Rhône-Alpes déploie deux grands projets

Print Friendly, PDF & Email
© Atawey

C’est le plus gros projet financé par l’Union européenne dans le secteur de l’hydrogène : Zero Emission Valley (ZEV) reçoit 10,1 M€ de fonds européens pour financer 20 stations à hydrogène, 15 électrolyseurs et surtout une flotte de 1000 véhicules équipés de piles à combustible. Ce financement fait suite à la victoire de ZEV à l’appel à projets européen Blending call 2017.

La région Auvergne Rhône-Alpes apportera des subventions à hauteur de 15 M€, pour un investissement total de 70 M€ sur dix ans. Laurent Wauquiez, président LR de la région, a annoncé que la Savoie et Chambéry piloteront le projet. Il a aussi souligné la présence d’acteurs privés comme Engie, Michelin ou la start-up Atawey. Selon Geoffroy Ville, responsable commercial d’Atawey, la mise en service ...

devrait se faire petit à petit : « d’abord courant 2018 puis sur plusieurs années. »

Une route solaire pour les vélos à hydrogène

Un tout autre projet, mais concernant aussi l’hydrogène, va être déployé dans la région : Cargho, un réseau de production d’énergie innovant, reliant 80 m² de route solaire produisant de l’énergie destinée à un électrolyseur d’Atawey, non loin de l’Institut national de l’énergie solaire (Ines). Cette station alimentera 15 vélos à hydrogène fournis par Pragma. Côté coûts, le vélo à hydrogène revient à 8 000€, la station électrolyseur à 110 000€ environ.

Réalisée par Chambéry-Grand Lac Économie, la route « Wattway » a été brevetée suite à 5 ans de recherches menées conjointement par le constructeur Colas et l’Ines. Là aussi le projet est financé par un partenariat public-privé avec Sodexo, la Société d’Aménagement de la Savoie, Hygie Solaire et le Crédit Agricole. Une partie des financements sera prise en charge par l’Ademe, une autre par les collectivités. Une deuxième station sera mise en service en 2018, à Chambéry.