GridPocket lève des fonds pour sa plateforme de suivi énergétique

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : GridPocket)

Pionnière du smart grid, la société de Sophia-Antipolis boucle un nouveau tour de table qui voit l’arrivée à son capital en minoritaire de la Société Monégasque de l’Électricité et du Gaz (SMEG), qui était déjà l’un de ses principaux clients. Les ...

business angels du réseau Angels Bay Invest, actionnaire depuis 2011, suivent le tour. Le montant levé et la répartition ne sont pas dévoilés, mais les co-fondateurs restent majoritaires.

Une solution proposée en marque blanche

Fondée en 2009, GridPocket a conçu une plateforme numérique permettant aux utilisateurs de tout connaître de leurs usages énergétiques. Si elle est loin d’être la seule sur ce créneau, la société cultive deux différences : elle propose sa solution en marque blanche aux fournisseurs d’énergie et met l’accent sur les données comportementales. Ses études approfondies des habitudes des usagers permettent d’affiner les programmes de fidélisation et d’incitation à mieux gérer sa consommation, via notamment des récompenses. Une stratégie qui rappelle celle de l’américain OPower, racheté par Oracle en 2016.

Pour Filip Gluszak, co-fondateur et président, le contexte est aujourd’hui particulièrement favorable : « La dérégulation du marché, les nouveaux modes de production avec la progression des renouvelables et l’essor de l’IoT bouleversent le métier des fournisseurs d’énergie; ils ont besoin de renforcer les liens avec leurs clients et de leur proposer de nouveaux services pour les fidéliser », argumente-t-il.

S’implanter dans de nouveaux pays

Avec ses nouveaux moyens et l’appui de SMEG, qui a pour actionnaire principal Engie (64%) aux côtés de l’État monégasque (20%) et EDF (15%), GridPocket compte accélérer son déploiement commercial en France mais surtout à l’international. Présente en France et en Pologne, l’entreprise vise d’autres pays européens comme la Belgique, la Grande-Bretagne et l’Italie. La levée de fonds va aussi l’aider à poursuivre sa R&D : « nous avons déjà intégré le big data, notre roadmap comprend aujourd’hui le développement de services innovants liés au smart home et à la recharge des véhicules électriques », indique Filip Gluszak.

GridPocket, qui emploie une douzaine de salariés, ne révèle pas son chiffre d’affaires mais son dirigeant indique que « les revenus ont crû de 250% en 2017 et que la société est profitable depuis plusieurs années ». Elle compte recruter huit personnes dans les prochains mois, dont des commerciaux et des ingénieurs.