Éolien : Valorem se refinance pour mutualiser les risques

Print Friendly, PDF & Email
Valorem, parc d’Arfons-Sor (22 MW)

« C’est une nouvelle donne financière pour Valorem », témoigne Tristan Maes, responsable des financements du développeur d’énergies renouvelables. Ce 20 décembre, le groupe annonce une réorganisation de son portefeuille éolien historique et un refinancement à hauteur de 180 M€. L’opération concerne les 12 parcs dont l’entreprise est actionnaire majoritaire. Mis en service entre 2009 et 2016, ils représentent une capacité totale de 145 MW. Les autres parcs détenus en minoritaire, tout comme les projets photovoltaïques et hydrauliques, ne sont pas concernés.

Le productible éolien en cause

L’an dernier, le développeur girondin avait lancé un plan à cinq ans pour atteindre la taille critique sur un marché en pleine concentration. Cette stratégie s’était accompagnée de l’arrivée du fonds britannique 3i Infrastructure à son capital. Aujourd’hui, Valorem, qui se présente volontiers comme « une société d’ingénieurs », entend...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.