Entre « citoyen » et « participatif », 2€ d’écart, le prix de « la clarification »

Print Friendly, PDF & Email
Inauguration des éoliennes citoyennes de Beganne

Les uns se réjouissent, les autres s’interrogent. Une distinction entre l’investissement citoyen, doté d’une prime de 3€/MWh, et le financement participatif, crédité de 1€/MWh contre 3€ auparavant pour les projets solaires, a été introduite par la Direction générale de l’énergie et du climat (DGEC). Pour l’instant, elle est inscrite dans le cahier des charges de l’appel d’offres bi-technologique sur 200 MW, prévu pour septembre 2018.

Le changement correspond au constat qu’« un projet avec intégration des citoyens à la gouvernance, c’est plus compliqué à monter, cela prend plus de temps, donc c’est un peu plus cher. Donc cela demande un bonus sans doute un peu plus important », comme le justifiait Virginie Schwarz, directrice de l’énergie, lors du colloque du 7 décembre sur les énergies renouvelables citoyennes et participatives organisé par le réseau Cler. Ce que confirme ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.