À Taïwan, Eolfi s’allie avec Cobra dans l’éolien flottant

Print Friendly, PDF & Email
Un parc éolien à Changhua (Taïwan) © Mark Kao, Flickr

Cobra Concesiones, un développeur espagnol détenu à 100% par le groupe de BTP ACS, va devenir l’actionnaire majoritaire d’Eolfi Greater China. La filiale taïwanaise du français Eolfi, spécialisé dans l’éolien offshore flottant, revendique un portefeuille en développement de cinq parcs d’une taille cible de 500 MW chacun. Le soutien de Cobra Concesiones ...

l’aidera à accélérer et mener ses projets à terme, selon un communiqué. Le niveau de sa participation n’a pas été communiqué.

Les projets d’Eolfi Greater China doivent encore franchir de nombreuses étapes, dont l’obtention du feu vert des autorités. Ce qui ne serait pas évident pour l’un d’entre eux, baptisé W1N, selon des informations parues dans le quotidien Taipei Times qui indique qu’il pourrait être refusé en raison de son impact sur les voies maritimes.

Eolfi n’est pas le seul acteur français positionné sur le prometteur marché offshore flottant taïwanais. Ideol a signé en 2015 un accord avec le groupe local China Steel Corporation pour installer son flotteur au large de l’île.

Créée en 2004, Eolfi développe par ailleurs un parc de 4 éoliennes flottantes au large de la Bretagne, vers l’île de Groix. De son côté, Cobra élabore le projet éolien flottant de Kincardine (50 MW), près de l’Écosse.