La suppression des TRV va-t-elle doper les offres vertes ?

Print Friendly, PDF & Email

Commanditaire d’une étude économique et juridique sur la fin des tarifs réglementés de vente (TRV) d’électricité et de gaz pour les particuliers, publiée aujourd’hui, l’Anode est convaincue que le sujet n’est plus qu’une question de temps. Et elle souhaite que le délai soit le plus court possible. Confortée par la décision du Conseil d’État du 19 juillet qui a déclaré les TRV gaz incompatibles avec le droit communautaire, cette association des fournisseurs alternatifs d’énergie espère une suppression l’été prochain pour les deux catégories – mais l’électricité prendra sans doute bien plus de temps -, avec une période transitoire de 2 à 4 ans.

Les TRV freins aux offres innovantes ? 

L’un des arguments de l’Anode repose sur le frein aux offres commerciales innovantes que représentent les TRV. Ces offres existent déjà mais sont marginales. Les auteurs de l’étude dirigée par Philippe de Ladoucette, ancien président de la Commission de régulation de l’énergie, pointent notamment les perspectives entravées de l’électricité renouvelable, des offres d’économies d’énergie, de l’effacement et des applications de suivi de la consommation. « C’est au moment où  ...