Comment rentabiliser les infrastructures de charge ? [4/7]

Print Friendly, PDF & Email

[Dossier : Energie, le défi de l’essor des véhicules électriques]

(Crédit : Avere)

Le financement et l’exploitation des bornes de charge font encore partie des inconnus de l’équation de la mobilité électrique. Prudents il y a encore quelques années, les fonds d’investissement et les banques d’affaires prennent progressivement le relais des pouvoirs publics et investissent prudemment. La difficulté de rentabiliser ces installations par leurs seuls revenus d’exploitation, sauf à afficher des tarifs élevés, pousse leurs propriétaires à trouver des solutions innovantes pour réduire les coûts et affiner leur business model.

Les fonds se mettent aux bornes

Les fonds d’investissement s’intéressent de plus en plus au marché des bornes. Les hausses sensibles d’immatriculations de VE, la mise en place de réglementations et les investissements des constructeurs automobiles sont autant de facteurs qui ont réduit les risques financiers. Pour autant, « l’évolution rapide des technologies invite à la prudence des investisseurs qui n’ont pas encore la solution « gagnante » sur laquelle miser en toute sécurité », indique Emmanuel Gaudé, associé chez Starquest Capital. Néanmoins, les levées de fonds se multiplient à l’image de l’américain ChargePoint, opérateur de bornes de recharge pour véhicules électriques outre-Atlantique, qui est parvenu en une décennie à collecter 255 M$.

Si en France les montants sont plus faibles, plusieurs fonds...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.