Éolien flottant : les enjeux de la phrase d’Édouard Philippe

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Eolfi)

Première éolienne offshore inaugurée en France, Floatgen, certes encore à terre mais plus pour longtemps, laissait déjà pressentir l’arrivée effective de l’éolien flottant dans le grand bassin des projets marins industriels. Depuis cette semaine, c’est une certitude. La filière de l’éolien flottant s’est en effet vu proposer un début de calendrier par Édouard Philippe aux Assises de l’économie de la mer, mardi matin. Le Premier ministre a annoncé le lancement l’année prochaine des études préalables « en vue de l’engagement des futurs appels d’offres sur l’éolien flottant en Bretagne et en Méditerranée ». 

Or, pour qu’il y ait études, il faut qu’il y ait des zones à étudier. « Cette phrase signifie que les zones seront connues au plus tard au mois d’août prochain et que les études de caractérisation seront lancées dans la foulée », décrypte Germain Peyer, directeur du développement d’Eolfi. Comme il faut compter entre ...