Énergies marines renouvelables : déception au Havre… pour l’instant ?

Print Friendly, PDF & Email
Flickr/Peter Kirkeskov Rasmussen

La date était cochée dans les agendas. Édouard Philippe a bien ouvert comme prévu les Assises de l’économie de la mer ce 21 novembre au Havre. Le discours du Premier ministre était très attendu par la filière des énergies marines renouvelables (EMR).

« Il est urgent de disposer aujourd’hui d’une réelle visibilité sur le calendrier des appels d’offres commerciaux qui consolideront la filière industrielle en France, face à une concurrence internationale de plus en plus vive », interpellait la semaine passée dans un communiqué commun le Syndicat des énergies renouvelables (SER), le réseau Evolen et le groupement des industries de construction et activités navales (Gican).

Réaliste, voire fataliste

Édouard Philippe ne les aura certainement pas rassurés. Au Havre, le Premier ministre, ancien maire de la ville, s’est montré ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.