Covoiturage : le français Less collecte 16 M€ pour défier Uber

FavoriteLoadingAjoutez cet article à vos favoris
Print Friendly, PDF & Email
Jean-Baptiste Rudelle – Less

Va-t-elle « ubériser » Uber ? Elle n’a pas encore lancé son service, mais Less fait déjà parler d’elle avec une première et importante levée de fonds. La start-up a récolté 16 M€ auprès d’Index Ventures, de Daphni et de ses fondateurs.

Less lorgne sur le secteur du covoiturage sur courtes distances, un marché sur lequel les opérations se succèdent. Créée en octobre 2016, la start-up française vient d’ouvrir son application mobile aux conducteurs. Il faut pour l’instant indiquer un numéro de plaque d’immatriculation pour s’inscrire. Dans un deuxième temps, quand son offre de voitures sera suffisante, l’application sera étendue aux passagers. Ce sera a priori au début de l’année 2018.

Concurrencer les VTC

Karos, WayzUp, Blablacar… Même si beaucoup d’acteurs sont déjà positionnés sur le covoiturage du quotidien, aucun ne s’est encore imposé et le marché reste ouvert. Mais ce ne sont pas forcément eux que Less entend d’abord concurrencer. La start-up cherche plutôt à défier les sociétés de VTC, à commencer par le géant américain Uber.

« Le problème des VTC ? C’est qu’ils augmentent ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.