Vite vu

FavoriteLoadingAjoutez cet article à vos favoris
Print Friendly, PDF & Email

Vendredi 20 octobre

Le fabricant de pales LM Wind Power annonce coup sur coup deux accords avec les turbiniers chinois. Avec Envision d’une part, pour des pales offshore destinées à une turbine de 4,5 MW, fabriquées à Jiangsu près de Shanghaï. Avec Goldwind de l’autre, qui prévoit de s’équiper de pales LM Wind pour sa turbine offshore de 6,7 MW.

La start-up française Sunna Design est l’une des trois sociétés sélectionnées pour la finale du prix Zayed Future Energy dans la catégorie PME, aux cotés de BBOXX et 1366 Technologies. A la clé pour le lauréat, un prix de 1,5 M$. Il sera désigné en janvier lors de la prochaine Abu Dhabi Sustainability Week.

Heuliez Bus annonce la première grosse commande pour son bus 100% électrique de 18 mètres et d’une capacité de 130 personnes, le GX 437. Elle est passée par la ville norvégienne de Trondheim. Les véhicules seront livrés au deuxième trimestre 2019.

Le spécialiste des microalgues Fermentalg réussit son augmentation de capital de 12,6 M€, pour accélérer dans les colorants alimentaires naturels et la nutrition. La levée complète un apport de fonds par l’industriel DIC et a été sursouscrite 1,59 fois.

Jeudi 19 octobre

La Commission de régulation de l’énergie (CRE) a installé son comité de prospective, un lieu d’échange pour anticiper, identifier et comprendre les tendances à moyen et à long terme dans l’énergie. Il réunit 35 acteurs du secteur sur le plan industriel, économique et sociétal, dont Cédric Villani, Jean-Bernard Lévy, Jean-Louis Bal ou encore Fabien Choné (liste complète ici).

Le canadien Brookfield Renewable Partners (BRP) a finalisé le rachat de TerraForm Power, la yieldco de SunEdison. Une acquisition à 656 M$ pour récupérer 51% de la société qui détient un portefeuille de 2,6 GW d’énergie solaire et éolienne, essentiellement aux États-Unis.

Taiwan pourrait revoir à la hausse ses objectifs dans l’éolien en mer à 5,5 GW en 2025, contre 3 à 4 GW prévus jusqu’à présent.

Deux producteurs d’énergies renouvelables, le canadien Boralex et le britannique Infinergy, ont signé un accord pour une coentreprise à parts égales. Elle vise à développer un portefeuille de 10 projets éoliens terrestres, principalement situés en Écosse, pour une puissance totale de 325 MW.

Mercredi 18 octobre

Les Pays-Bas préparent l’appel d’offres éolien en mer pour l’attribution de 700 MW sans subvention : les candidats sont invités à remettre leurs offres entre le 15 et le 21 décembre. La compétition concerne deux lots de 350 MW pour les parcs 1 et 2 de la zone de Hollandse Kust Zuid. Si aucune offre « acceptable » ne ressort, un deuxième tour avec subvention sera organisé.

Le Sénégal lance la deuxième tranche d’un appel d’offres solaire organisé dans le cadre du programme Scaling Solar de la Banque mondiale. Il porte sur une capacité de 100 MW.

Le groupe norvégien Saga Energy a signé un accord préliminaire avec l’entreprise publique iranienne Amin Energy Developers pour développer 2 GW de capacité solaire en Iran. Ce qui nécessiterait un investissement de 2,5 Mds€.

L’entreprise tunisienne Steg Energies Renouvelables a annoncé le lancement en 2018 d’un fonds d’investissement de 100 millions de dinars (34 M€) destiné à financer des projets et entreprises dans les EnR.

Mardi 17 octobre

A l’issue du dernier appel d’offres solaire en Allemagne (installations de plus de 750 kW), le tarif d’achat moyen ressort à 49,1€/MWh, pour une puissance totale de 222 MW. Pour rappel, le prix moyen dégagé en France lors de la tranche 1 de l’appel d’offres sur les centrales au sol était de 62,5€/MWh et de 63,9€/MWh lors de la session 2, mais à 55,5€/MWh pour les projets entre 5 et 17 MW.

Un rapport de l’Inspection générale des finances et du Commissariat général de l’environnement et du développement durable critique le Crédit d’impôt transition énergétique (CITE) et la TVA à 5,5% pour leur faible contribution à l’amélioration réelle de l’efficacité énergétique des logements, au regard de leur coût pour la collectivité. Le rapport préconise de réduire l’assiette du CITE – ce qui est envisagé – et de porter la TVA à 10%.

Après avoir été présenté l’année dernière pour le projet de loi de finances 2017, l’amendement « Qarnot Computing » revient pour le PLF 2018. Déposé le 12 octobre, le texte vise à faire entrer le chauffage intelligent – la chaleur dégagée par des ordinateurs dans les logements – dans l’assiette du CITE.

Nass & Wind demande 22 M€ de dédommagement à l’Etat, devant la cour administrative d’appel de Nantes, pour ne pas avoir été retenu à Saint-Brieuc, lors de l’appel d’offres éolien offshore de 2012. La société était alors partenaire d’EDF EN. Le consortium lauréat Ailes Marines a revu en 2014 son plan industriel et obtenu un délai supplémentaire, suscitant un recours de Nass&Wind entre autres, rejeté en première instance en janvier.

Lundi 16 octobre

Après le record de tarif à la baisse (34€/MWh) obtenu lors de son dernier appel d’offres éolien terrestre, l’Inde prépare de nouvelles compétitions. Elle prévoit 2 ou 3 enchères dans les prochains mois pour une capacité d’environ 3 GW.

Enertime emprunte 0,6 M€ sous forme d’obligations Odirnane (Obligation à durée indéterminée à option de remboursement en numéraire et/ou en actions nouvelles et/ou existantes). C’est la 4ème tranche d’un financement de 3 M€ dont dispose ce spécialiste de l’efficacité énergétique industrielle, contraint de prendre des mesures d’économies.

L’allemand Innogy a émis un green bond de 850 M€ d’une maturité de dix ans pour refinancer quatre projets éoliens en mer au Royaume-Uni et en Allemagne et un terrestre aux Pays-Bas.

Après la route solaire de Colas, voici la route thermique d’Eurovia : la filiale de Vinci a présenté ce matin Power Road, une route à énergie positive qui capte la chaleur du soleil pour la stocker puis la restituer pour chauffer les bâtiments voisins ou déneiger sa surface.