Stockage : Daimler fait coup double

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Daimler)

Recharge intelligente, vehicle to grid et stockage de masse… Daimler est sur tous les fronts. Le constructeur automobile vient d’annoncer deux opérations liées au stockage d’électricité. Un enjeu clé pour devenir le premier acteur de l’industrie automobile allemande. Première opération : ...

Daimler a pris une part minoritaire au capital de la société The Mobility House. Fondée en 2009, celle-ci est spécialisée dans les solutions de recharge et le stockage stationnaire par batteries. Les deux sociétés sont déjà partenaires depuis 2012 : The Mobility House fournit des solutions de recharge pour les modèles électriques de Mercedes-Benz, filiale de Daimler.

Technologies pour le vehicle to grid…

Les détails de l’investissement ne sont pas précisés, mais l’opération doit permettre au constructeur automobile de développer son offre. « A côté des solutions pour le stockage et pour la recharge, le catalogue de The Mobility House comprend aussi des projets dans les technologies pour le vehicle to grid », souligne Daimler par communiqué. Comme Renault, ou encore Nissan, Daimler s’intéresse de près aux services que ses voitures pourraient rendre pour stabiliser le réseau électrique.

… et stockage de masse

Le constructeur se positionne sur ce marché naissant avec un second projet, plus original. Vous connaissiez déjà les deux vies des batteries lithium-ion ? La première dans les voitures électriques et la deuxième dans les bâtiments. Daimler imagine un troisième usage avec une utilisation des batteries… avant qu’elles ne soient installées dans les voitures.

Daimler a en effet noué un partenariat par l’intermédiaire de sa filiale Mercedes-Benz Energy, fondée en 2016 et spécialisée dans le stockage stationnaire. Celle-ci s’est associée à Enercity, un fournisseur public local d’électricité, de gaz, de chaleur et d’eau. Leur projet consiste à réunir des batteries destinées aux voitures de Daimler pour former un système de stockage de masse raccordé au réseau à Hanovre. Ainsi, avant d’être utilisées dans les voitures, les batteries entreposées servent à équilibrer la fréquence du réseau, qui peut varier avec l’injection locale d’électricité éolienne ou photovoltaïque.

Après un an de travaux, 55% des batteries prévues ont été installées. L’unité a démarré et « propose déjà une puissance de 5 MW sur le marché de l’électricité, précise Daimler par communiqué. Son fonctionnement à plein régime, avec une capacité de stockage de 17,4 MWh, est attendu pour le premier trimestre 2018. » Deux filiales de Daimler, Accumotive et Mercedes-Benz Energy, ont développé et fabriqué le système de stockage. Enercity s’occupe de la vente sur le marché de l’électricité.