Statoil fait un premier pas sur le marché solaire

Print Friendly, PDF & Email

Après Shell ou encore Total, voici encore un pétrolier qui se renforce dans les renouvelables ! La compagnie norvégienne Statoil fait son entrée sur le marché solaire et s’associe à son compatriote Scatec Solar pour construire des centrales photovoltaïques au Brésil. Moyennant un investissement[am4show have=’g1;g2;g4′ user_error=’Please_Upgrade’ guest_error=’Please_Subscribe’] de 25 M$, elle prend une première participation de 40% dans le projet Apodi (162 MW) développé par Scatec dans le nord-est du pays, et 50% dans la société chargée de l’exécution du projet.

Statoil est déjà implanté au Brésil, où le groupe exploite notamment le champ pétrolier offshore Peregrino. Dans les énergies renouvelables, il était pour l’instant actif uniquement dans l’éolien en mer : il mène ainsi le projet éolien flottant Hywind, au large de l’Ecosse. En France, il est candidat à l’appel d’offres pour le futur parc au large de Dunkerque.

Les pétroliers accélèrent dans les EnR

Il a par ailleurs lancé début 2016 un fonds corporate dédié aux énergies renouvelables, Statoil Energy Ventures, doté de 200 M$ (179 M€).

Les géants du pétrole sont en train de revoir leur stratégie et d’accélérer dans les énergies renouvelables, de plus en plus compétitives : le français Total, déjà propriétaire de SunPower, vient de prendre une participation dans le développeur Eren Re, l’anglo-néerlandais Shell va investir 1 Md$ par an dans les renouvelables, l’italien Eni évolue également vers les énergies vertes… [/restrict-content]