Le smart grid français s’attaque à l’Inde

Print Friendly, PDF & Email
European utility week 2017 – Crédit : T. Blosseville

La première cible est en ligne de mire : Bangalore. En Inde, cette ville, capitale de l’État du Karnataka, pourrait servir de porte d’entrée à la filière française du smart grid.

La France et l’Inde ont en effet profité de la « European Utility Week », organisée à Amsterdam du 3 au 5 octobre, pour discuter d’un rapprochement. « Avec la Chine et l’Indonésie, l’Inde est l’un des plus grands marchés mondiaux pour les réseaux électriques intelligents », justifie Philippe Monloubou, président de Think Smartgrids, association qui structure la filière en France, et par ailleurs président du directoire d’Enedis.

D’ici à la fin 2017

Pour quelles applications ?...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.