Parc éolien en mer de Courseulles : feu vert de la cour d’appel de Nantes

FavoriteLoadingAjoutez cet article à vos favoris
Print Friendly, PDF & Email
Installation des éoliennes en mer. (Crédit : wpd offshore)

Nouvelle étape franchie dans la longue genèse de l’éolien en mer tricolore : la cour administrative d’appel de Nantes a rejeté, le 2 octobre, un recours contre l’implantation du parc au large de Courseulles-sur-Mer (450 MW, Calvados), attribué en 2012 à un consortium piloté par EDF, avec WPD et Enbridge (qui a remplacé Dong). La requête, présentée par huit associations de défense de l’environnement, visait à faire annuler l’autorisation d’exploitation de ce parc, ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.