Nawa Technologies prépare son industrialisation avec un nouveau CEO

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : NAWA Technologies)

Quatre ans après sa création, la start-up de Rousset (Bouches-du-Rhône) spécialisée dans les batteries au carbone ultra-rapides est bien décidée à passer à la vitesse supérieure. Elle travaille à une levée de fonds de 10 M€, évoquée il y a déjà plusieurs mois, pour lancer son industrialisation. Et pour se donner toutes les chances de réussir, elle vient de recruter un cador du secteur, Ulrik Grape, nommé CEO à la place de Pascal Boulanger, co-fondateur qui devient directeur général aux opérations tout en restant président du conseil d’administration.

Quelques secondes pour charger la batterie

Issues des travaux du CEA sur les supercondensateurs, les batteries de Nawa utilisent des électrodes en nanotubes de carbone. Ultra rapides, elles peuvent être chargées et déchargées en quelques secondes. Qui plus est, elles sont capables de subir plus d’un million de cycles de charge et de décharge sans perte de performance, selon la société. Les batteries au lithium-ion nécessitent elles plusieurs heures pour être rechargées complètement, avec seulement quelques milliers de cycles possibles. Côté environnement, le carbone est abondant dans la nature, ce qui limite l’impact sur l’environnement.

En Europe, Nawa (24 salariés) estime ne pas avoir de concurrents en-dehors de la société estonienne ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.