Eco-matériaux : Neolife emprunte à nouveau

Print Friendly, PDF & Email
Un garage équipé de l’éco-matériau de Neolife. Copyright : Neolife

Pour faire face à la demande, Neolife a encore besoin de financement. La société spécialisée dans les éco-matériaux avait mis en place en août 2016 un emprunt obligataire au profit du fonds Bracknor. Dans ce cadre, elle vient d’annoncer le tirage de deux tranches représentant un emprunt de 400 000 euros. En mars dernier, elle informait déjà [am4show have=’g1;g2;g4′ user_error=’Please_Upgrade’ guest_error=’Please_Subscribe’] du tirage d’une tranche pour un montant de 200 000 euros.

Ces opérations successives visent à « accompagner la très forte accélération de la croissance d’activité en 2017 », justifie la société par communiqué. Neolife revendique en effet une croissance de son chiffre d’affaires de 54% sur les 9 premiers mois de l’année, et même de 78,2% au troisième trimestre.

Fondée en 2012, l’entreprise s’était lancée l’année suivante sur le marché libre de Nyse Euronext Paris. Elle commercialise des solutions constructives à base de fibres de bois pour les bâtiments tertiaires et résidentiels. En 2017, elle vise un chiffre d’affaires de 6 millions d’euros, contre 4,2 millions en 2016 et 3,8 millions en 2015. [/restrict-content]