Agrégation : des affaires encore rares, des marges déjà faibles

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : EDF)

On en sait un peu plus sur le contrat d’agrégation signé entre le producteur éolien H2Air et Uniper France, pour deux parc éoliens (37 MW en tout, dans la Somme, mis en service dans un an) qui ont été revendus à Mirova. C’est le premier gros contrat, sous le régime du complément de rémunération, décroché par cette ancienne filiale de l’énergéticien allemand E.ON, après un autre deal avec WKN France. « D’autres affaires sont en cours de finalisation », annonce Alexandre Soroko, responsable business development d’Uniper France, notamment dans l’éolien, mais les projets sur le marché restent globalement peu nombreux. Quant à l’agrégation de production dans le solaire, elle ne débutera que l’année prochaine. Chez Uniper, les premières négociations autour de projets photovoltaïques pourraient aboutir d’ici la fin de l’année 2017.

Prix au plancher

Le contrat avec H2Air est pour sa part conclu pour une durée de trois ans extensible à cinq, avec garantie du M0*. Cette sécurité transfère à l’agrégateur le risque de commercialiser moins cher que la moyenne du marché, mais lui attribue ...