Afrique et renouvelables : pourquoi la révolution n’a pas (encore) eu lieu ? [3/7]

Print Friendly, PDF & Email

Dossier Afrique – Que les énergies renouvelables soient une formidable opportunité pour le continent africain ne fait aujourd’hui plus aucun doute. Mais si les choses bougent indéniablement, les projets restent encore trop peu nombreux à se concrétiser. Pourquoi ?

EnR en Afrique : une évidence contrariée

Alors qu’un Africain sur deux n’a toujours pas accès à l’électricité, on imagine volontiers l’Afrique opérer un bond énergétique, sautant la case fossile pour adopter directement les renouvelables. De fait, les énergies propres deviennent une évidence pour le continent, en particulier le solaire dont les coûts ne cessent de chuter et qui présente une solution décentralisée idéale pour les zones rurales où vivent encore 63% de la population, sans compter les bienfaits géopolitiques associés à l’indépendance énergétique trop souvent sous-estimés.

Avec les énergies renouvelables, la nécessaire électrification de l’Afrique et l’impératif écologique ont convergé, donnant naissance à des initiatives multiples, en particulier depuis la COP 21. Initiatives qui ont réveillé l’intérêt des acteurs privés. « C’est le marché le plus excitant que j’ai jamais vu, confie Nicholas Wrigley, CEO de Winch Energy, développeur de solutions off grid, partenaire du français Eren. Les besoins ...