Le Projet de loi de finances 2018 alourdit la fiscalité carbone

Print Friendly, PDF & Email

Présenté ce matin en Conseil des ministres et ce midi à la presse, le Projet de loi de finances pour 2018 (PLF 2018) confirme et accélère la montée en puissance de la taxe carbone – un thème cher à Nicolas Hulot -, alourdit la fiscalité sur le gazole, accentue l’aide au changement de véhicule et généralise le chèque énergie.

La valeur de la tonne de carbone était prévue à 39 euros pour l’année prochaine. Elle sera de 44,6 €. Et atteindra 55 € en 2019, 65,40 € en 2020, 75,80 € en 2021 et 86,20 € en 2022. Attention, le gouvernement exonère de cette hausse les entreprises « intensives en énergie , soumises au régime des quotas de gaz à effet de serre ou dont l’activité est exposée aux fuites de carbone du fait de la concurrence internationale ».

Convergence gazole-essence dans quatre ans

L’incitation fiscale dont bénéficie le gazole va  ...