Objectifs renouvelables : échec en vue

FavoriteLoadingAjoutez cet article à vos favoris
Print Friendly, PDF & Email

Ambitieuse sur le papier, la France est pourtant en train de passer à côté de ses objectifs EnR, au moins pour 2020. L’avertissement, relayé depuis des années par les organisations environnementales, vient d’être confirmé par le dernier point d’étape du Commissariat général au développement durable (consultable en fin d’article) sur la réalisation du plan national d’action en faveur des énergies renouvelables (PNA EnR).

+ 6,5% en 11 ans

Ce plan, prévu par la directive européenne sur la promotion des EnR et remis à la Commission européenne à l’été 2010, pose une trajectoire annuelle entre 2005 et 2020 pour atteindre 23% d’énergies renouvelables dans la consommation finale d’énergie en 2020, avec au moins 10% pour le seul secteur des transports. A fin 2016, soit trois ans avant la fin du plan, le taux s’établit à 15,7% – en hausse de 6,5 % sur 11 ans -, révélant un retard sur la trajectoire initiale (voir schéma en tête d’article).

Toutes filières confondues, la France a...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.