L’ambitieux appel d’offres solaire algérien se fait désirer

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Centre de développement des énergies renouvelables, Ministère algérien de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique)

Alors que l’on attend toujours le méga-appel d’offres solaire algérien, reporté à plusieurs reprises cette année, le cabinet d’études Oxford Business Group (OBG) publie une analyse sur les énergies renouvelables dans le pays, estimant que « la stratégie algérienne en matière d’énergies renouvelables passe à la vitesse supérieure ».

OBG en veut pour preuve la création d’un ministère dédié à l’Environnement et aux EnR en mai et les objectifs globaux à long terme dans ce pays soit, pour rappel, 22 GW de capacité renouvelable d’ici 2030 et 27% du bouquet énergétique total. Contre… 2% aujourd’hui, dans ce pays où les ventes de gaz et de pétrole représentent 94% des exportations et 60% du budget national. Selon la feuille de route gouvernementale, le photovoltaïque devrait ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.