Les grandes entreprises veulent y voir plus clair dans l’évitement de CO2

FavoriteLoadingAjoutez cet article à vos favoris
Print Friendly, PDF & Email

« Les solutions bas carbone méritent d’être promues plus activement et déployées plus vite. Encore faut-il les faire connaître, et les faire reconnaître comme vertueuses ! » Jean-Dominique Senard, président de Michelin, justifie ainsi l’étude que vient de publier l’association Entreprises pour l’environnement (EpE), qu’il préside et qui regroupe une quarantaine de grandes sociétés.

Consacrée à la problématique des émissions de CO2 évitées, cette analyse (consultable ci-dessous) révèle une vraie rigueur. Manifestement, les 20 entreprises contributrices (de Air France à Veolia en passant par EDF, RTE ou Suez) se frottent depuis quelque temps au sujet et souhaitent y voir plus clair pour de bon. L’étude proprement dite est issue des travaux de ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.