Les filières « chaleur renouvelable » estiment manquer de soutien

Print Friendly, PDF & Email
Chaufferie municipale à Besançon (Crédit : Arnaud25, Wikipédia)

L’information sur la chaleur renouvelable, c’est le trou dans la raquette. Il est difficile d’obtenir une vision globale du sujet et des chiffres à jour, tant les données sont éparses et irrégulières. D’où l’intérêt de l’inédit Panorama de la chaleur renouvelable et de récupération*, publié mardi 26 septembre à l’occasion du colloque sur les bioénergies organisé par le Syndicat des énergies renouvelables (SER).

Ce document, consultable ci-dessous, fait le point à fin 2016 sur les filières bois-énergie, géothermie, pompes à chaleur, solaire thermique, énergie des déchets et réseaux de chaleur. Cet état des lieux facilitera à l’avenir l’observation de leur développement.

Source : Panorama de la chaleur renouvelable et de récupération, édition automne 2017

Pour l’instant, le constat est en demi-teinte. La chaleur non-fossile représente certes 20,4% des calories consommés en France, en hausse de 3,5 % en 2016. Mais elle n’a ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.